RESTAURATION CONSERVATION DE TAPISSERIES

Restauration conservation de tapisserie

Notre savoir-faire

  • Restauration conservation de tapisseries, des Gobelins, des Flandres, de Beauvais ou d’Aubusson, broderie sur canevas…
  • Constat d’état, analyse des fibres,
  • Conseils en conservation préventive,
  • Installations monumentales.

Restauration conservation de tapisseries anciennes ou contemporaines : Bobin Tradition offre des solutions pour pérenniser votre patrimoine textile.

Traitement en conservation d’une tapisserie d’Aubusson (milieu XVIIIe siècle)

Traitement en conservation d’une tapisserie d’Aubusson (milieu XVIIIe siècle).

Principes de conservation

La charte de Venise a défini, pour tous les restaurateurs d’objets d’art, les critères qui permettront de protéger le patrimoine mondial.
Conformément à cette charte, un travail de conservation doit respecter les critères de lisibilité (la restauration ne doit pas être invisible), réversibilité (si elle ne convenait pas, dans quelques dizaines d’années, elle pourrait être supprimée sans dommage) et assurer la stabilité des matériaux dans le temps.
L’objectif de la conservation d’une tapisserie est de stopper sa dégradation, sans retisser ni créer les éléments manquants.

Tapisserie d’Aubusson fin XVIe : « La chasse à l’épieu »
Restauration conservation d'une tapisserie d'Aubusson fortement endommagée

Cette tapisserie d’Aubusson fin XVIe a été restaurée en conservation sur un tissu de support dans la couleur beige environnante.

Enregistrer

Les zones fragilisées et celles lacunaires sont consolidées par application sur un tissu de soutien en toile de coton ou de lin, décatie et teinte de la couleur adéquate.

Restauration d’une tapisserie monumentale du 16e siècle : un vidéo-reportage de France.TV
Restauration d'une tapisserie monumentale du 16e siècle, appartenant à la ville de Beauvais. Reportage de France 3 Paris IDF dans les ateliers de Bobin Tradition.

« L’Arrivée triomphale de Numitor à Alba Longa », une tapisserie monumentale de la Renaissance, appartenant à la ville de Beauvais, restaurée par Bobin Tradition dans ses ateliers de Bonneuil-sur-Marne. Reportage de France 3 Paris IDF.

Tenture de « La vie de saint Saturnin ».
Détail de la tapisserie « La prédication de saint Jean-Baptiste », château de Langeais.

Détail de la tapisserie « La prédication de saint Jean-Baptiste », datée vers 1527, conservée au château de Langeais.

Enregistrer

Lorsque la tapisserie présente de nombreuses lacunes et a subi des réparations grossières, « ravaudages » (fil de couleur fantaisiste, sens des chaînes et des trames non respecté, pincements…) nuisibles à la lecture de l’œuvre, les principales zones de ravaudages sont décousues et réparées.

Tapisserie de Beauvais restaurée par Bobin Tradition

Restauration d'une tapisserie de Beauvais aux armes de Louis Phélypeaux
Tapisserie de Beauvais aux armes de Louis Phélypeaux de La Vrillière, le premier propriétaire de l’actuel siège de la Banque de France.

Enregistrer

Traitement en conservation

Avant d’intervenir sur la tapisserie, un dépoussiérage par micro-aspiration contrôlée est opéré. Puis un nettoyage en milieu aqueux, après test d’éventuel dégorgement, assouplit et réhydrate les fibres.

Nettoyage à travers un tulle d’une tapisserie lacunaire
Nettoyage d'une tapisserie d'Aubusson avant traitement en conservation

La tapisserie « La chasse à l’épieu », fortement endommagée, a été nettoyée à travers un tissu de tulle pour maintenir tous les morceaux ensemble.

Enregistrer

Les principaux points de faiblesse sont renforcés à l’aide de plusieurs techniques :

Restauration conservation de tapisseries

les points espacés.
les lignes de fixation « invisibles ».
les couture de relais.

Ces techniques utilisent un tissu de support sous-jacent permettant une visibilité et une réversibilité de toutes les interventions.
Au fur et à mesure de la consolidation, tous les relais sont vérifiés et ceux qui sont ouverts sont refermés par couture sans percer le cœur des chaînes.

Tapisserie « L’histoire d’Aminte et Sylvie – La fuite de Satyre »
Restauration de tapisserie "L'histoire d'Aminte et Sylvie - La fuite de Satyre", château de Vaux-le-Vicomte.

Tapisserie « L’histoire d’Aminte et Sylvie – La fuite de Satyre », tissage des Ateliers Parisiens, au château de Vaux-le-Vicomte. Tenture d’après Le Tasse, de la collection Barberini.

Article de presse sur la restauration de l’œuvre
Article détaillant le traitement en conservation par Bobin Tradition de la tapisserie Aminte et Sylvie (article paru dans la revue de l’association « Les Amis de Vaux le Vicomte »).

Enregistrer

Conservation de la tapisserie « Le retour des faucons ».
Conservation de la tapisserie "Le retour des faucons".

Tapisserie « Le retour des faucons ». Château de Gien. Musée Chasse, Histoire et Nature en Val de Loire.

Consolider une tapisserie pour l’exposition

Enfin une tapisserie destinée à être exposée sera protégée par une doublure en toile de lin cousue avec des lignes de fixation verticales qui assurent une répartition uniforme du poids de la tenture sur sa doublure.
La mise en place d’une sangle, recouverte d’un système auto-agrippant pour suspendre la tapisserie, maintient la bonne répartition des tensions sur toute la largeur et facilite l’accrochage et le décrochage.

Restauration conservation par Bobin Tradition d’une tenture de la série « Les Neuf Preux » en vidéo.

Restauration de tapisserie « Les Neuf Preux ».

Techniques de restauration

La restauration d’une tapisserie, technique plus interventionniste, autorise un retissage des éléments manquants pour la consolidation.
La conservation restauration de la tapisserie du « Jugement dernier », par exemple, utilise un support cousu sur l’envers pour passer des petits points de trame espacés dans les parties en trame de soie usées.

Travail de restauration sur la tapisserie du "Jugement dernier". Pays-Bas, début XVIe. Musée du Louvre.

Restauration de la tapisserie du « Jugement dernier ». Pays-Bas, début XVIe. Musée du Louvre.

Restauration de tapisserie
Restauration d’une chancellerie, offerte par le roi de France à la Ville de Vannes. Aubusson XVIIe siècle. Musée de Vannes.
Conservation de tapisserie
Traitement en conservation d’une tapisserie de « L’Histoire de Moïse » (Bruxelles fin XVIe).

Enregistrer

Enregistrer

Conservation de tapisserie
Traitement en conservation de la tapisserie « La visitation ». (Aubusson XVIIe siècle).

Enregistrer

Enregistrer

Conservation de tapisserie
Traitement en conservation d’une tapisserie, « La mise à mort du cerf », tissée en Flandres vers la fin du XVe siècle. Château de Langeais.
Restauration conservation de tapisseries : "Jugement dernier".

Détail de la tapisserie du « Jugement dernier ». Usure des trames de soies.

Les points espacés

Les chaînes dénudées et les trames usées ou disparues sont consolidées par des points en quinconce, régulièrement espacés. Ils permettent de combler les lacunes ou les parties abîmées et consolident ces zones fragilisées, sans recréer totalement le tissage.

Lignes de fixation « invisibles »

De petits points droits maintiennent le pourtour des lacunes et/ou des zones affaiblies. En conservation cette technique utilise un tissu de support sous-jacent permettant une visibilité et une réversibilité de toutes les interventions.

Les couture de relais

Pour la conservation ou restauration d’une tapisserie, lorsque deux tons se juxtaposent dans le sens de la chaîne, il est nécessaire de les coudre ensemble au moyen d’un « relais » pour éviter une fente.

Détail d'une tapisserie avant et après couture relais.

Détail d’une tapisserie avant… et après couture relais.

Enregistrer

Siège social :
74 boulevard de La Tour-Maubourg
75007 Paris
Tél. : 09 64 48 75 45 - Fax : 01 45 55 85 96

Ateliers :
3 avenue des Orangers
94384 Bonneuil-sur-Marne

© 2017 Bobin Tradition